中文  
Conférence de presse du 30 janvier 2024 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2024-01-30 23:36

CCTV : Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et ministre des Affaires étrangères, s’est rendu en Thaïlande du 26 au 29 janvier. Pourriez-vous nous présenter les points forts de cette visite ? Quels résultats ont été obtenus et quel consensus a été atteint lors des réunions ?

Wang Wenbin : Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et ministre des Affaires étrangères, s’est rendu en Thaïlande sur invitation du 26 au 29 janvier.

Au cours de cette visite, le ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré respectivement la princesse Maha Chakri Sirindhorn et le Premier ministre Srettha Thavisin. Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Parnpree Bahiddha-Nukara ont tenu des consultations annuelles et ont rencontré conjointement la presse.

La partie thaïlandaise a déclaré qu’elle attachait une grande importance au partenariat stratégique global de coopération entre la Thaïlande et la Chine et au renforcement de sa coopération amicale avec la Chine. La Thaïlande adhère fermement au principe d’une seule Chine et n’entretient aucune interaction officielle avec Taïwan. La Thaïlande félicite la Chine pour le succès de la Conférence centrale sur le travail relatif aux affaires étrangères et approuve la proposition du président Xi Jinping de construire un monde multipolaire égal et ordonné et une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive. La Thaïlande est disposée à travailler avec la Chine pour construire conjointement une communauté d’avenir partagé sino-thaïlandaise, renforcer la coordination sur les questions régionales et internationales, mener une coopération substantielle sur la mise en œuvre des trois initiatives mondiales, renforcer la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », défendre le multilatéralisme, s’opposer au découplage et à la rupture des chaînes d’approvisionnement, et maintenir la stabilité et la fluidité des chaînes industrielles et d’approvisionnement.

Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que la Chine et la Thaïlande étaient aussi proches qu’une famille. Nos deux pays sont de bons voisins, de bons amis et de bons partenaires. Nous célébrerons le 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la Thaïlande l’année prochaine. La Chine se concentrera sur la construction d’une communauté d’avenir partagé sino-thaïlandaise plus stable, prospère et durable, renforcera la coopération pragmatique dans divers domaines et ajoutera constamment de nouvelles dimensions aux relations bilatérales. En tant que partenaires stratégiques globaux, si la Chine et la Thaïlande renforcent leur amitié et leur confiance mutuelle, la paix en Asie sera mieux assurée ; si la Chine et la Thaïlande renforcent leur coopération mutuellement bénéfique, le développement régional sera plus dynamique ; si la Chine et la Thaïlande accélèrent la construction d’une communauté d’avenir partagé, l’humanité aura un avenir plus radieux.

Au cours de la visite, les deux parties sont parvenues à une série de consensus :

Premièrement, il faut renforcer les échanges à haut niveau. Les deux parties travailleront ensemble pour mettre en œuvre le consensus important atteint par les dirigeants des deux pays, approfondir l’orientation stratégique, continuer à se soutenir mutuellement sur des questions liées aux intérêts fondamentaux et aux préoccupations majeures de chacun et planifier conjointement les événements célébrant le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Thaïlande l’année prochaine.

Deuxièmement, il faut se concentrer sur une coopération mutuellement bénéfique. Les deux parties promouvront activement la coopération de haute qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », accéléreront la construction du chemin de fer Chine-Thaïlande, mettront pleinement en œuvre les perspectives du Corridor de développement de la connectivité Chine-Laos-Thaïlande, et ouvriront au plus vite la ligne centrale du chemin de fer transasiatique. Les deux parties renforceront leur coopération dans des domaines tels que le commerce agricole, les véhicules à énergies nouvelles, l’économie numérique et le développement vert, afin que les deux peuples puissent bénéficier des dividendes de la construction d’une communauté d’avenir partagé sino-thaïlandaise.

Troisièmement, il faut stimuler les échanges culturels et les échanges entre les peuples. L’un des points forts de la visite est la signature de l’accord entre les deux parties sur l’exemption mutuelle de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports ordinaires. Les deux pays entreront dans « une ère sans visa ». Nous renforcerons ensemble les fondements publics d’une communauté d’avenir partagé sino-thaïlandaise. Les échanges bilatéraux entre les peuples atteindront un nouveau sommet. Les deux parties renforceront leur coopération en matière de sécurité et de maintien de l’ordre, lutteront conjointement contre les crimes transfrontaliers comme la fraude aux télécommunications, les paris en ligne et le trafic de drogue, et assureront un environnement sûr et confortable pour les échanges et la coopération entre les deux peuples.

Quatrièmement, il faut renforcer la coordination multilatérale. Les deux parties resteront attachées aux cinq principes de la coexistence pacifique, s’opposeront fermement au jeu à somme nulle ou à la situation gagnant-perdant, pratiqueront un véritable multilatéralisme et un régionalisme ouvert, bâtiront un foyer pacifique, sûr, prospère, beau et amical pour la Chine et l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), accéléreront la consultation sur le Code de conduite en mer de Chine méridionale et défendront ensemble le rôle central de l’ASEAN. La Chine soutient la Thaïlande à la présidence tournante de la Coopération Lancang-Mékong et dans la construction d’une communauté d’avenir partagé Mékong-Lancang pacifique et prospère.

Les deux pays ont signé des documents de coopération, notamment un protocole d’accord sur l’exportation de certains produits agricoles de la Thaïlande vers la Chine.

AFP : Le groupe de travail sur la coopération sino-américaine en matière de lutte contre les stupéfiants tient sa première réunion conjointe aujourd’hui à Beijing. Quels sont les attentes de la Chine à l’égard de cette réunion ?

Wang Wenbin : Récemment, lors de la réunion entre Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et directeur du Bureau de la Commission centrale des Affaires étrangères, et Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, les deux parties ont convenu de lancer le groupe de travail Chine-États-Unis sur la coopération en matière de lutte contre les stupéfiants. La Chine a publié des informations concernées. Nous espérons que les États-Unis feront preuve de sincérité, travailleront avec la Chine dans la même direction et continueront à mener une coopération pragmatique en matière de lutte contre les stupéfiants basée sur le respect mutuel, l’égalité et le bénéfice mutuel.

En ce qui concerne votre question spécifique, je vous recommande de consulter les services compétents. 

Bloomberg : La Chine a-t-elle demandé aux États-Unis de revenir sur leur décision de suspendre l’approbation de nouveaux projets d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) ? Cette décision des États-Unis a-t-elle suscité des inquiétudes en matière de sécurité énergétique à long terme pour la Chine, étant donné que certains importateurs chinois ont conclu des contrats avec les projets américains susceptibles d’être affectés ?

Wang Wenbin : En ce qui concerne les spécificités de la coopération énergétique entre la Chine et les États-Unis, je vous recommande de consulter les services compétents.

Rudaw Media Network : Les attaques des Houthis en mer Rouge ont-elles un impact négatif sur le commerce de la Chine avec les pays du Moyen-Orient ? Deuxièmement, l’assassinat de trois soldats américains en Jordanie par des groupes affiliés à l’Iran a compliqué la situation dans la région. Comment la Chine perçoit-elle ces attaques ?

Wang Wenbin : En ce qui concerne votre première question, la mer Rouge est une voie commerciale internationale importante pour les marchandises et l’énergie. Nous ne souhaitons pas de tensions dans la région, nous appelons à la fin des attaques contre les navires civils, nous préconisons le respect de la souveraineté du Yémen et des autres pays côtiers de la mer Rouge, et nous nous engageons à travailler activement avec toutes les parties pour atténuer les tensions dans la région. La cause première de l’escalade de la situation en mer Rouge réside dans les retombées négatives du conflit de Gaza. L’apaisement des combats à Gaza dans les plus brefs délais contribuera à apaiser la situation en mer Rouge. Nous demandons instamment aux parties au conflit à Gaza de mettre sérieusement en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l’Assemblée générale des Nations Unies, et d’instaurer un cessez-le-feu immédiat. La communauté internationale devrait prendre des mesures coordonnées à cette fin.

En ce qui concerne votre deuxième question, nous avons pris note de l’information selon laquelle une attaque contre une base américaine a fait des victimes, et nous avons également noté que l’Iran avait déclaré qu’il n’avait rien à voir avec cette attaque. La situation actuelle au Moyen-Orient est extrêmement complexe et sensible. Nous espérons que les parties feront preuve de calme et de retenue, intensifieront le dialogue et la communication, éviteront d’entrer dans le cercle vicieux de la vengeance et empêcheront une nouvelle escalade des tensions dans la région.

China News Service : L’ambassade de Chine à Nauru a organisé la cérémonie de réouverture le 29 janvier. Pourriez-vous nous donner plus de détails ?

Wang Wenbin : L’ambassade de Chine à Nauru a organisé une cérémonie de réouverture le 29 janvier. Luo Zhaohui, représentant du gouvernement chinois et directeur de l’Agence nationale de coopération internationale au développement, Wang Xuguang, responsable de l’équipe chargée de la réouverture de l’ambassade de Chine à Nauru, Lionel Aingimea, ministre des Affaires étrangères et du commerce de Nauru, et Jesse Jeremiah, ministre du développement des infrastructures, ont inauguré ensemble l’ambassade. Marcus Stephen, président du Parlement de Nauru, des fonctionnaires du gouvernement, des membres du Parlement de Nauru, des représentants d’entreprises chinoises et de la communauté chinoise de Nauru ont assisté à la cérémonie.

Lors de la cérémonie, le ministre des Affaires étrangères et du commerce, Lionel Aingimea, a félicité la Chine au nom de Nauru pour la réouverture de l’ambassade, a réaffirmé que Nauru adhérait fermement au principe d’une seule Chine et considérait ce principe comme une politique étrangère fondamentale, et a noté qu’après le rétablissement des relations diplomatiques, les relations entre la Chine et Nauru s’étaient développées rapidement et étaient chaleureusement accueillies à Nauru, et que Nauru se réjouissait de la coopération future entre les deux pays.

Après avoir rétabli officiellement leurs relations diplomatiques le 24 janvier, la Chine et Nauru ont convenu d’ouvrir rapidement des ambassades dans l’autre pays. Grâce aux efforts concertés des deux parties, cinq jours seulement après la reprise des relations diplomatiques, le drapeau rouge à cinq étoiles a été hissé à nouveau à Nauru, indiquant que les relations entre la Chine et Nauru s’engagent sur la voie d’un développement rapide. Cela montre également que la tendance historique de l’engagement en faveur du principe d’une seule Chine ne s’arrêtera pas et que la grande famille mondiale attachée au principe d’une seule Chine s’agrandira encore. La Chine est disposée à travailler avec Nauru pour un traitement sur un pied d’égalité, une communication étroite, une coopération sincère et un développement commun, afin de faire progresser régulièrement les relations bilatérales et d’apporter davantage de bénéfices aux peuples des deux pays.

RIA Novosti : Elvira Nabiullina, directrice de la Banque centrale russe, a déclaré que la Russie discutait avec d’autres pays des BRICS de l’interaction des systèmes nationaux de transmission de messages financiers, une alternative à la Société pour les télécommunications financières interbancaires mondiales (SWIFT). Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Le maintien de la stabilité financière mondiale et l’amélioration de la gouvernance économique mondiale sont un élément crucial de la coopération économique et financière internationale, et concernent les intérêts communs de tous les pays. La promotion de méthodes optimales de règlement international par les marchés émergents et les pays en développement stimule la facilitation des échanges commerciaux et des investissements entre eux, et peut également donner un élan au maintien de la stabilité financière mondiale. La Chine soutient les efforts déployés dans le cadre du mécanisme concerné et est disposée à contribuer à l’amélioration de la gouvernance économique mondiale.

The Paper : Selon les rapports, lors d’une conférence de presse tenue le 25 janvier, le ministère pakistanais des Affaires étrangères a accusé des agents de renseignement indiens d’être impliqués dans l’assassinat de citoyens pakistanais au Pakistan. L’assassinat a été mené de la même manière que l’assassinat d’activistes sikhs par l’Inde au Canada et aux États-Unis. Le Pakistan a également accusé l’Inde de recruter, de financer et de soutenir des criminels et des terroristes à l’étranger pour qu’ils jouent un rôle précis dans ces assassinats. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine a pris note des rapports et des récents différends diplomatiques entre les pays concernés. Les informations publiées par le Pakistan méritent notre attention.

Je tiens à souligner que le terrorisme est l’ennemi commun de l’humanité. La Chine s’oppose fermement à la politique de deux poids deux mesures en matière de lutte contre le terrorisme, qui ne profite à personne et ne peut que se retourner contre soi-même. La Chine est disposée à renforcer la coopération antiterroriste avec tous les pays afin de lutter conjointement contre toutes les formes de terrorisme.

Kyodo News : La conférence de Munich sur la sécurité se tiendra en Allemagne à la mi-février. Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi assistera-t-il à cette conférence ?

Wang Wenbin : Nous publierons en temps utile des informations concernées sur la participation de la Chine à la conférence de Munich sur la sécurité. Veuillez les suivre.

Suggest To A Friend
  Print