中文  
Conférence de presse du 8 février 2024 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2024-02-08 22:55

CCTV : À l’approche de la fête du Printemps de l’année du dragon, pourriez-vous nous en dire plus sur les événements que le ministère chinois des Affaires étrangères, les ambassades et les consulats ont prévus pour les Chinois d’outre-mer à cette occasion ?

Wang Wenbin : À l’approche de la fête du Printemps de l’année du dragon, le ministère des Affaires étrangères applique activement l’esprit de la Conférence centrale sur le travail relatif aux affaires étrangères et met en pratique le principe consistant à servir le peuple par le biais du travail diplomatique. Le ministère a demandé à nos ambassades et consulats d’organiser le programme spécial « Embrasser le Nouvel An chinois » dans le monde entier, en transmettant aux compatriotes d’outre-mer la sollicitude du Parti et du gouvernement. Les ambassades et les consulats ont rendu visite aux compatriotes en difficulté et ont organisé des activités culturelles sous diverses formes pour célébrer le Nouvel An chinois avec tous les Chinois d’outre-mer.

Au cours de la nouvelle année, nous sommes convaincus que les Chinois d’outre-mer continueront à jouer le rôle distinctif de pont entre la patrie et le reste du monde, qu’ils mettront en commun leur force pour réaliser le rêve chinois du grand renouveau de la nation et qu’ils contribueront à approfondir l’amitié entre la Chine et les autres pays. Nous souhaitons à tous les Chinois d’outre-mer une année du dragon heureuse et prospère !

AFP : Deux explosions ont eu lieu avant les élections au Pakistan. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Quelles sont les attentes de la Chine concernant les élections au Pakistan ?

Wang Wenbin : Nous sommes profondément choqués par les attentats perpétrés au Pakistan et les condamnons fermement. Nous adressons nos profondes condoléances aux victimes et exprimons notre sympathie à leurs familles et aux blessés.

La Chine s’oppose à toutes les formes de terrorisme et soutient fermement le gouvernement et le peuple pakistanais dans leurs efforts incessants pour éradiquer le terrorisme et préserver la sécurité et la stabilité de la société.

Vous avez parlé des élections générales au Pakistan. Il s’agit d’une affaire intérieure du Pakistan. En tant que partenaire stratégique de tout temps et ami inébranlable du Pakistan, nous souhaitons que les élections générales au Pakistan se déroulent sans heurts, de manière régulière et en toute sécurité.

Reuters : Le ministre philippin de la Défense a ordonné à l’armée d’augmenter le nombre de soldats et de structures dans les îles de Batanes, situées à moins de 200 kilomètres de Taïwan, afin de renforcer les capacités de défense territoriale de Manille. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine et les Philippines sont des voisins de l’autre côté de la mer. L’histoire de nos relations bilatérales est marquée par des échanges amicaux. Un voisin proche vaut mieux qu’un parent éloigné. Les voisins doivent s’entendre sur la base des principes de bon voisinage amical, de respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, et de non-ingérence dans les affaires intérieures de chacun.

Je tiens à souligner une fois de plus que la question de Taïwan est au cœur des intérêts fondamentaux de la Chine et qu’il s’agit d’une ligne rouge et d’une ligne de fond à ne pas franchir. Les parties concernées aux Philippines doivent le comprendre clairement, faire preuve de prudence et ne pas jouer avec le feu sur cette question afin d’éviter d’être manipulées et finalement blessées.

CNR : Selon certaines informations, le président sortant de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, a remporté les élections présidentielles du 7 février et sera reconduit dans ses fonctions. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : L’Azerbaïdjan est depuis longtemps un partenaire amical de la Chine. Nous exprimons nos félicitations pour le succès des élections présidentielles dans le pays et pour la réélection du président Ilham Aliev. La Chine respecte le choix du peuple azerbaïdjanais et est disposée à travailler avec l’Azerbaïdjan pour approfondir la coopération dans divers domaines et porter les relations bilatérales à un nouveau niveau.

AFP : Les autorités taïwanaises ont annoncé hier qu’un homme recherché pour suspicion d’escroquerie avait été rapatrié avec succès de Pologne cette année. La Chine a-t-elle fait des démarches auprès de la Pologne à ce sujet ?

Wang Wenbin : Liu Hongtao, un résident de Taïwan, est soupçonné de fraude dans le domaine des télécommunications. La Chine a adressé à la Pologne une demande d’extradition conformément à la loi afin de lutter contre les crimes et de protéger les droits et les intérêts légitimes des victimes. Cette démarche est tout à fait légitime et légale. La Chine attache une grande importance à la protection et à la promotion des droits de l’homme, s’oppose fermement à la torture et a réalisé des progrès remarquables en matière de protection des droits de l’homme dans le domaine judiciaire. L’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme et son rejet de la demande d’appel de la Pologne ne respectent pas les faits et manquent de justice et d’équité. L’arrêt ne repose sur aucune base factuelle et n’est pas défendable sur le plan juridique. Il est dans l’intérêt commun de la communauté internationale de renforcer l’application de la loi et la coopération judiciaire, et de lutter conjointement contre les crimes transfrontaliers. La Chine a mis en œuvre avec succès la coopération en matière d’application de la loi et la coopération judiciaire, y compris l’extradition, avec de nombreux pays. Nous continuerons à travailler avec la communauté internationale pour lutter conjointement contre les crimes transfrontaliers et promouvoir les échanges de personnel, les échanges économiques et commerciaux.

Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde ; Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois ; et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légal représentant l’ensemble de la Chine. Nous demandons instamment à la Pologne d’adhérer au principe d’une seule Chine, de traiter les questions liées à Taïwan de manière prudente et appropriée, et de défendre l’intérêt général des relations entre la Chine et la Pologne.

China Daily : Selon les médias étrangers, les procureurs turcs ont récemment approuvé à nouveau l’arrestation de 25 suspects en relation avec l’attaque de l’église à Istanbul, et vont les inculper pour « appartenance à une organisation terroriste » et « homicide intentionnel qualifié ». L’un des suspects, qui était auparavant un ressortissant chinois et a été naturalisé turc, est lié au Mouvement islamique du Turkestan oriental (ETIM) et à l’« État islamique ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons pris note des rapports concernés. Le Mouvement islamique du Turkistan oriental (ETIM), également appelé Parti islamique du Turkistan oriental ou Parti islamique du Turkistan (TIP), a planifié et perpétré une série d’attaques terroristes violentes à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine. Il s’agit d’une organisation terroriste légalement reconnue par la Chine et inscrite sur la liste des organisations terroristes par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Le gouvernement turc l’a également inscrit sur la liste des organisations terroristes. Ces dernières années, l’ETIM a collaboré plus étroitement avec d’autres forces terroristes et séparatistes internationales et régionales, telles que l’« État islamique », « Al-Qaïda » et l’« Armée de libération du Baloutchistan », pour planifier des attaques continues contre des cibles chinoises à l’étranger et participer à des activités terroristes dans les pays et régions concernés ou en mener, ce qui menace gravement les intérêts et la sécurité de la Chine à l’étranger et porte gravement atteinte à la sécurité et à la stabilité des pays et régions concernés.

Le terrorisme est un ennemi commun de l’humanité. Les rapports concernés montrent une fois de plus que l’ETIM est une organisation terroriste qui cause de graves dommages. La lutte contre l’ETIM est une préoccupation centrale de la Chine dans ses efforts de lutte contre le terrorisme et une responsabilité partagée de la communauté internationale. La Chine est disposée à renforcer la coopération antiterroriste avec la Türkiye et d’autres membres de la communauté internationale afin de combattre fermement l’ETIM et de maintenir conjointement la sécurité et la stabilité de la région et du monde.

NHK : Une fuite d’eau non traitée a été découverte à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons pris connaissance des rapports concernés. La Chine procède à une évaluation. L’incident met à nouveau en lumière les problèmes de longue date liés à la gestion interne de TEPCO. Le Japon a la responsabilité de publier en temps utile des informations complètes et transparentes sur l’accident et d’en fournir les détails de manière responsable. Le plan de rejet en mer durera 30 ans, voire plus. Le Japon peut-il garantir la sûreté et faire preuve de responsabilité dans la gestion future des rejets ? Les installations de traitement et de rejet des eaux contaminées par le nucléaire de Fukushima peuvent-elles fonctionner de manière stable et efficace à long terme ? Nous avons toutes les raisons d’être inquiets et un grand point d’interrogation a été mis sur cette question.

La fuite d’eau contaminée par le nucléaire dans les installations de TEPCO a une fois de plus mis en évidence la nécessité impérieuse de mettre en place un système de surveillance international efficace et à long terme. La Chine exhorte le Japon à répondre aux préoccupations internationales avec le plus grand sérieux, à traiter l’eau contaminée de manière responsable et à coopérer pleinement à la mise en place d’un système de surveillance international indépendant et efficace à long terme, avec la participation substantielle des pays voisins du Japon et d’autres parties prenantes, afin d’éviter les conséquences irrévocables du déversement dans l’océan.

AFP : Le ministère américain de la Justice a arrêté mardi un ingénieur d’origine chinoise, Gong Chenguang, qui a obtenu la nationalité américaine en 2011. Comment réagissez-vous à son arrestation ? Savez-vous ce qu’il a fait ?

Wang Wenbin : Je ne suis pas au courant de la situation concernée.

Beijing Daily : Le 7 février, les agences liées à la cybersécurité de l’alliance des Cinq Yeux ont publié conjointement un avis de cybersécurité, avertissant que le groupe cybernétique parrainé par le gouvernement chinois, connu sous le nom de Volt Typhoon, s’était infiltré dans les réseaux de nombreuses infrastructures critiques aux États-Unis, et que la Chine se préparait à mener des cyberattaques perturbatrices. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous nous opposons fermement à ce que les États-Unis et d’autres pays de l’« alliance des Cinq Yeux » salissent et attaquent la Chine sans aucune preuve. En mai dernier, les pays de l’« alliance des Cinq Yeux » ont publié un rapport similaire discréditant la Chine. Moins d’un an plus tard, l’« alliance des Cinq Yeux » a de nouveau mis en scène une suite à la farce consistant à salir la Chine, qui reste une production de mauvaise qualité.

En dénigrant sans cesse la Chine, L’« alliance des Cinq Yeux » vise à cacher le fait que l’« alliance des Cinq Yeux » est la plus grande agence de renseignement mondiale et que les États-Unis sont l’« État pirate » numéro un dans le monde. Les États-Unis ont mis en place un vaste arsenal cybernétique, qui comprend des armes typiques telles que le programme « PRISM » révélé par Edward Snowden, le projet « CAMBERDADA » révélé par les médias américains, le groupe Equation exposé par les Shadow Brokers et le Vault 7 exposé par WikiLeaks. Ces cyber-armes mettent en péril les infrastructures critiques mondiales ainsi que la vie et la production normales dans tous les pays.

Outre les rapports publiés hier, les institutions chinoises chargées de la cybersécurité publient depuis un certain temps des rapports sur la cybersécurité aux États-Unis, qui révèlent comment le gouvernement américain a mis en péril les infrastructures critiques mondiales et est devenu la première source de risques et de défis cybernétiques. Les États-Unis doivent encore une explication au monde entier.

Nous maintenons une position ferme contre toutes les formes de cyberattaques et recourons à des méthodes légales pour les combattre. Il y a quatre ans, la Chine a présenté l’Initiative mondiale pour la sécurité des données, qui appelle les pays à construire ensemble un cyberespace pacifique, sûr, ouvert, coopératif et ordonné, et à s’oppose à l’utilisation des technologies de l’information pour saper les infrastructures critiques d’autres pays, voler des données importantes et mettre en péril la sécurité nationale et les intérêts publics d’autres pays. Si l’« alliance des Cinq Yeux » souhaite réellement assurer la sécurité du cyberespace, elle est invitée à rejoindre l’Initiative mondiale pour la sécurité des données.

Restons à l’écoute et voyons ce que l’« alliance des Cinq Yeux » a d’autre à proposer dans son scénario de fausses informations sur les « cyberattaques chinoises ».

CCTV : Nous avons remarqué que le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a présenté ses vœux pour le Nouvel An lunaire dans une vidéo aux communautés chinoises du monde entier. Il a déclaré que le Nouvel An lunaire faisait partie du calendrier des fêtes des Nations Unies pour la première fois, et il a également remercié la Chine et le peuple chinois pour leur soutien indéfectible aux Nations Unies, au multilatéralisme et au progrès mondial. Quelle est votre réponse à ce sujet ?

Wang Wenbin : La fête du Printemps de cette année sera la première depuis que les Nations Unies ont décidé d’inscrire le Nouvel An lunaire sur la liste des jours fériés flottants des Nations Unies. À l’approche du Nouvel An lunaire du dragon, des dirigeants de pays et d’organisations internationales ont envoyé des messages ou des lettres de vœux au président Xi Jinping et au peuple chinois. Outre le secrétaire général des Nations Unies António Guterres que vous avez mentionné, des dirigeants tels que le secrétaire général du Comité central du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong, le secrétaire général du Comité central du Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL) et président laotien Thongloun Sisoulith, le président indonésien Joko Widodo, le président biélorusse Aleksandr Lukashenko, le président de la République d’Azerbaïdjan Ilham Aliev, le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev, le président du Kirghizstan Sadyr Zhaparov, le président du Tadjikistan Emomali Rahmon, le président du Turkménistan Serdar Berdimuhamedov, le président de l’Ouzbékistan Shavkat Mirziyoyev, le président syrien Bashar al-Assad, le roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al-Saoud, le prince héritier et premier ministre saoudien Mohammed ben Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le président des Émirats arabes unis Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, l’émir du Qatar Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, le président tunisien Kais Saied, le président de l’État d’Israël Isaac Herzog, le président sénégalais Macky Sall, le président zambien Hakainde Hichilema, le président ghanéen Nana Akufo-Addo, le président de la République centrafricaine Faustin-Archange Touadéra, le président seychellois Wavel Ramkalawan, le président serbe Aleksandar Vucic, le président bulgare Rumen Radev, le président croate Zoran Milanovic, la présidente hongroise Katalin Novak, le président de Chypre Nikos Christodoulides, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador, le chef de la révolution cubaine Raul Castro, le Premier secrétaire du Comité central du parti communiste de Cuba et président cubain Díaz-Canel, et le Premier ministre cubain Manuel Marrero Cruz, le président du Sri Lanka Ranil Wickremesinghe et le Premier ministre Dinesh Gunawardena, le Premier ministre du Vanuatu Charlot Salwai, et le Premier ministre des Îles Salomon Manasseh Sogavare, ont envoyé leurs vœux de bonne année à la Chine.

Les dirigeants mondiaux ont largement exprimé le fait qu’au cours de l’année écoulée, la Chine, sous la direction du président Xi Jinping, avait accompli de nouvelles et grandes réalisations dans la poursuite de la modernisation à la chinoise, ce qui apporte de nouvelles opportunités au monde et de nouveaux espoirs aux pays en voie de développement. La Chine joue un rôle de plus en plus important dans la défense de l’équité et de la justice internationales. Les dirigeants du monde entier ont réaffirmé leur adhésion ferme au principe d’une seule Chine et se réjouissent des progrès constants de la Chine en matière de développement durable. Les vertus traditionnelles du peuple chinois, notamment la sincérité, la gentillesse et l’enthousiasme, continuent d’être renforcées dans le cadre de l’esprit national. Ils souhaitent au peuple chinois une année de bon augure et de prospérité. Ils sont convaincus que la Chine, au cours de l’année du dragon, continuera à progresser avec force, sagesse et innovation et d’obtenir des résultats encore plus impressionnants sur la scène internationale.

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux dirigeants mondiaux et aux chefs d’organisations internationales pour les vœux qu’ils nous ont adressés.

La fête du Printemps est traditionnellement l’occasion de se réunir en famille et est également célébrée dans le monde entier comme un jour férié. Dans la perspective de la nouvelle année, nous continuerons à approfondir la coopération et les échanges amicaux avec tous les pays, à travailler avec la communauté internationale et à garder à l’esprit l’avenir et le bien-être de l’humanité afin de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité et un monde meilleur.

****************

Pendant les vacances de la fête du Printemps, il n’y aura pas de conférence de presse régulière du vendredi 9 février au dimanche 18 février. La conférence de presse régulière reprendra le lundi 19 février. Pendant cette période, les questions peuvent être soumises au Bureau du porte-parole par fax, courriel ou WeChat.

La fête du Printemps de l’année du dragon approche, tout semble nouveau. Nous souhaitons une bonne année chinoise à tous les journalistes chinois et étrangers qui participent à notre conférence de presse régulière, ainsi qu’à tous les amis qui s’intéressent depuis longtemps à la diplomatie chinoise et la soutiennent.

Merci pour votre travail acharné et votre contribution à la présentation au monde des histoires de la Chine d’une manière véridique et objective.

Nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos familles, bonheur, santé et bon augure ! Rendez-vous pour l’année du dragon !

Suggest To A Friend
  Print